La ventilation non invasive dans le traitement du syndrome obésité-hypoventilation

Le syndrome obésité-hypoventilation (SOH) est caractérisé par l’association : obésité, hypercapnie diurne (augmentation des niveaux de dioxyde de carbone) et hypoxie (manque d'oxygène) nocturne; le diagnostic est posé une fois que les autres troubles éventuellement responsables d'hypoventilation alvéolaire ont été exclus.

Le SOH est une pathologie chronique associée à des problèmes métaboliques, hormonaux et cardiovasculaires. Il est associé à une détérioration de la qualité de vie des patients et à une augmentation du risque d'hospitalisation et de décès.1

Il a été montré que l'utilisation de la ventilation non invasive (VNI) chez les patients SOH :

  • normalise les gaz du sang;2 
  • prolonge l'espérance de vie;2
  • réduit la pression artérielle pulmonaire systolique;3
  • augmente la capacité physique.3

Pour plus d'informations sur la ventilation non invasive, rendez-vous sur la page ResMed consacrée à ce sujet. 

Références

  • 01

    Borel JC, Borel AL, Monneret D, Tamisier R, Levy P, Pepin JL. Obesity hypoventilation syndrome: from sleep-disordered breathing to systemic comorbidities and the need to offer combined treatment strategies. Respirology. 2012 May;17(4):601-10.

  • 02

    Ojeda Castillejo E, de Lucas Ramos P, López Martin S, et al. Noninvasive Mechanical Ventilation in Patients with Obesity Hypoventilation Syndrome. Long-term Outcome and Prognostic Factors. Arch Bronconeumol. 2014 Apr 2. pii: S0300-2896(14)00088-X

  • 03

    Castro-Añón O1, Golpe R, Pérez-de-Llano LA, López González MJ, Escalona Velasquez EJ, Pérez Fernández R, Testa Fernández A, González Quintela A. Haemodynamic effects of non-invasive ventilation in patients with obesity-hypoventilation syndrome. Respirology. 2012 Nov ; 17(8):1269-74.

Autres articles