Apnée du sommeil et problèmes cardiovasculaires

De nombreuses études ont montré que les troubles respiratoires du sommeil sont un facteur, parfois aggravant, des maladies cardiovasculaires. Les troubles respiratoires du sommeil sont associés à une incidence accrue de l'hypertension, de la coronaropathie, de l'insuffisance cardiaque congestive, des arythmies cardiaques, de l'AVC et même des décès1,2.

Il a été démontré que le traitement par PPC du SAOS : Augmente la fraction d'éjection ventriculaire gauche (FEVG), réduit la tension artérielle et pourrait réduire le risque d'événements cardiovasculaires mortels et non mortels3-6.

Des recherches clés sur le SAOS et les maladies cardiovasculaires ont montré que :

  • Les TRS entrainent une hypoxie, augmentent les variations de la pression intrathoracique dues aux tentatives d’inspiration au cours de l’ apnée et activent le système nerveux sympathique. Tous ces phénomènes ont des effets délétères sur le système cardiovasculaire7-10.
  • Les TRS sont étroitement liés à l'hypertension, indépendamment de tout autres facteurs de risques11-14.
  • 30% des patients hypertendus présentent des TRS15.
  • 80% des patients souffrant d' hypertension résistante présentent des TRS16.
  • Une prise en charge des TRS par PPC peut significativement réduire la tension artérielle. Cette baisse, cliniquement significative est suffisante pour diminuer le risque de coronaropathie de 37 % et celui d'AVC de 56 %17-19.
  • Les patients souffrant de TRS ont 2,4 fois plus de risque de développer uneinsuffisance cardiaque, et ceci indépendamment des autres facteurs de risque connus20.
  • Le traitement par PPC des patients insuffisants cardiaques souffrant de TRS améliore la fonction ventriculaire gauche21.
  • Les TRS sont courants chez les patients atteints d'une maladie cardiovasculaire et sont présents chez 50 % des patients avec une fibrillation auriculaire22.
  • Les biomarqueurs de l’inflammation, du stress oxydatif, et de l’inflammation endothéliale sont plus élevés chez les patients présentant des TRS, ceux-ci qsont associés à l'athérogenèse. Ces biomarqueurs sont améliorés quand l'apnée du sommeil est traitée par PPC23-26.
  • Les TRS sévères aggravent signficativement le risque d'événements cardiovasculaires. Une prise en charge par PPC réduit ce risque27,28.

Références tirées de représentations graphiques

  • 01

    Logan et al. J Hypertens 2001; 19(12): 2271-7

  • 02

    O'Keefe et al.Obes Surg 2004; 14(1):23-6

  • 03

    Stevenson et al.Eur Heart J2008; 29(3): 1162-9

  • 04

    Foster at al. Diabetes Care 2009; 32: 1017-9

  • 05

    Oldenburg et al. Eur J Heart Fail 2007;9(3):251-7

  • 06

    Elmasry et al. Eur Respir J 2002;19(3):511-7

  • 07

    Martinez Garcia et al. AJRCCM 2009;180: 36-41

  • 08

    Peker et al. Eur Respir J 1999; 13: 179-84

Références

Autres articles