Choix du bon masque

Comment puis-je trouver le masque le plus adapté à mon visage et à mon style de vie ?

Comme les visages des personnes, les masques ont des formes et des tailles différentes.

La plupart des masques appartiennent à une de ces catégories :

  • Masque nasal (couvre votre nez)
  • Masque narinaire (bulles dans les narines)
  • Masque facial (couvre votre nez et votre bouche)

Quel est le meilleur masque pour moi ?

Trouver le masque qui vous convient le mieux peut prendre du temps.

Cette décision peut dépendre de votre façon de respirer pendant le traitement. Par exemple, respirez-vous par la bouche plutôt que par le nez ou avez-vous tendance à avoir le nez bouché ?

Si vous savez que vous n'avez aucun problème pour respirer par le nez tout en portant un masque, vous devriez pouvoir utiliser un masque nasal ou un masque narinaire.

Si vous respirez par la bouche, vous pouvez essayer un masque facial ou une mentonnière pour empêcher votre bouche de s'ouvrir pendant le sommeil.

Comment traiter les fuites buccales

Les fuites buccales se manifestent si vous dormez avec votre bouche ouverte et que l'air "s'échappe" de votre bouche pendant le traitement.

Dormir la bouche ouverte pendant le sommeil peut être une habitude, ou votre  nez est peut-être bouché. Les fuites buccales peuvent être très inconfortables et engendrer une sécheresse buccale. (Elles sont également très bruyantes et si elles ne vous réveillent pas, elles peuvent réveiller votre conjoint.)

Si ces fuites ne sont qu'épisodiques, vous pouvez les éviter en portant une mentonnière qui maintient votre bouche fermée. Vous pouvez aussi utiliser un humidificateur pour empêcher votre nez de se boucher.

Si les fuites buccales sont fréquentes, vous pouvez utiliser un masque facial qui couvre à la fois votre nez et votre bouche. Dans ce cas, même si vous respirez par la bouche pendant votre sommeil, l'air ne peut pas s'échapper.

Ajustement de votre masque

Un bon ajustement du masque vous permet d'obtenir une bonne étanchéité (pour éviter les fuites) sans compromettre votre confort.

Les fuites buccales ou celles de votre masque nuisent à l'efficacité du traitement.

La meilleure façon d’obtenir une bonne étanchéité est d'ajuster le masque avant de connecter le circuit ou d'activer votre appareil de traitement. Poser un masque lorsque le débit d'air est activé risque de froisser ou de tordre la bulle/les coussins et provoquer des "fuites."

Les plis de la bulle/des coussins peuvent être très petits et difficiles à détecter et la plupart des personnes ont tendance à réagir en serrant trop le masque pour obtenir une bonne étanchéité, ce qui peut être très inconfortable. Le serrage excessif du masque peut également engendrer des fuites et doit, par conséquent, aussi être évité.

Une fois le masque correctement positionné sur votre visage, activez le débit d'air. Vous devrez éventuellement procéder à de petits ajustements avec l'appareil allumé pour garantir la qualité de l'étanchéité.

Il est normal que les premières poses du masque soient un peu plus longues. Vous pouvez utiliser un miroir ou demander à quelqu'un de vérifier le positionnement de la bulle/des coussins.

Un mauvais ajustement du masque est à l'origine de la majorité des problèmes rencontrés par les patients. Chaque type de masque possède sa propre séquence d'ajustement. Veuillez suivre les étapes indiquées dans le guide d'utilisation ou les vidéos.

Une bonne accoutumance au masque est importante pour la réussite du traitement. Entraînez-vous pendant la journée à le mettre, à l'enlever et à le débrancher du circuit afin de développer votre capacité à le manipuler dans l'obscurité ou lorsque vous êtes à moitié endormi !

Ne vous inquiétez pas si vous n'arrivez pas à ajuster votre masque parfaitement au premier essai. Le processus prend du temps et vous trouverez graduellement une méthode d'ajustement qui vous conviendra.

Vous pouvez également compter sur votre prestataire de santé qui est là pour vous aider à résoudre tous les problèmes de mise en place.

Veuillez également le contacter si vous avez des problèmes pour obtenir une bonne étanchéité. Votre masque n'est peut-être pas le bon ou la taille n'est pas la bonne.

Consultez notre page Assistance pour plus d'informations sur l'ajustement de votre masque.

Choisir la bonne taille de masque

Votre objectif est d’obtenir un ajustement confortable, afin que votre masque  ne soit ni trop lâche, ni trop serré.

Si la taille du masque est incorrecte, vous aurez des difficultés à obtenir une bonne étanchéité et un bon confort.

Si votre masque vous pose des problèmes, veuillez consulter le guide d'utilisation pour vérifier que vous l'ajustez correctement. Vérifiez également l'absence de plis au niveau de la bulle.

Si des fuites sont toujours présentes (en particulier au niveau de l'arête pour un masque nasal ou facial), nous vous suggérons d'essayer une autre taille de masque.

Si vous êtes un homme, vous n'avez pas forcément besoin d'une grande taille ou si vous êtes une femme, vous n'avez pas forcément besoin d'une petite taille. La taille de votre masque dépend des mesures clés de votre visage.

La procédure pour choisir la bonne taille de masque est la suivante :

Votre masque émet des bruits bizarres ?

Si votre masque émet des bruits anormaux, c'est qu'il y a probablement une fuite, notamment au niveau de la bulle. . Vous pouvez gérer ces petites fuites en perfectionnant votre technique d'ajustement. Vérifiez que vous ajustez votre masque correctement.

Votre masque laisse des traces sur votre visage ?

Si vous vous réveillez souvent avec des rougeurs ou des marques sur votre visage après avoir porté le masque toute la nuit, essayez d'ajuster votre masque afin d'obtenir une bonne étanchéité sans augmenter la pression sur votre visage.

Si l'ajustement n'est toujours pas satisfaisant, vous pouvez :

  • vérifier la taille du masque ;
  • mettre en place les housses en tissus disponibles pour certains masques Elles permettent d’ajouter une couche supplémentaire de protection ;
  • utiliser le patch nasal Gecko, à placer entre la bulle et votre peau ;
  • utiliser alternativement un masque nasal (qui couvre votre nez) et un masque narinaire (posé à l'entrée de vos narines). Vous pouvez ainsi alléger la pression sur les différentes parties de votre visage.

Veuillez consulter votre guide d'utilisation pour des astuces pouvant vous aider à résoudre tous les problèmes associés aux marques sur le visage. Si vous avez tout essayé et vous avez toujours des marques rouges sur votre visage, adressez-vous à votre prestataire de santé.

Lorsque votre masque est trop usé

Il est important de nettoyer votre masque conformément aux instructions du guide d'utilisation, afin d'optimiser votre équipement et votre traitement.

Certains patients ont également tendance à conserver leurs équipements plutôt que de les renouveler.

Si c'est votre cas, vous courrez le risque de ne pas profiter des dernières avancées technologiques susceptibles d'améliorer votre traitement. ResMed est déterminé à améliorer en permanence ses produits et à les doter de fonctionnalités pour maintenir votre traitement et votre confort.

Découvrez quand et comment nettoyer et remplacer votre masque.

Gestion de la tension sur le masque

La tension sur le masque est exercée lorsque le circuit est tendu et tire sur le masque ce qui nuit à l'étanchéité et provoque des fuites.

Si vous ne réalisez pas qu'il s'agit d'un problème de tension du circuit, vous risquez à tort de serrer encore plus le masque et d'engendrer d'autres fuites.

De nombreux masques sont conçus pour supporter un certain niveau de tension du circuit. Lorsque l'appareil est activé, tirez doucement sur le circuit pour connaître la sensation de tension sur le masque.

Changez de position lorsque vous êtes couché pour voir si votre circuit vous donne suffisamment de jeu pour bouger et pour connaître la longueur du circuit dont vous avez besoin. Le circuit de la plupart des masques est disponible dans différentes longueurs le cas échéant.

Informations complémentaires pour démarrer votre traitement

De petits ajustements peuvent être décisifs pour votre traitement. Voici quelques astuces pour ...