Le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) et cœur

Les personnes atteintes du syndrome d'apnées obstructives du sommeil ont des interruptions répétées de leur sommeil tout au long de la nuit, ce qui se traduit par une somnolence diurne excessive. Le SAOS a par conséquent de nombreuses implications de santé à cause du stress sévère induit par chaque apnée ou interruption de la respiration1. Le SAOS semble contribuer à certaines maladies cardiovasculaires ou les aggraver.

Hypertension artérielle

Les personnes ayant un SAOS courent un risque accru d'hypertension à cause du stress continu imposé au cœur1. 64 % des patients présentant une hypertension résistente souffrent également d'un syndrome d'apnée obstructive du sommeil2. Dans la plupart des cas, plus le SAOS est sévère plus le risque d'hypertension est important.

Coronaropathie

La coronaropathie est provoquée par l'accumulation de matières grasses dans les artères coronariennes majeures. Cette accumulation diminue l’alimentation en sang et donc en oxyène des zones du cœur qui se situent après cette zone, risquant d’arrêter complétement la circulation du sang. Vous finissez par ressentir des douleurs à la poitrine, des essoufflements ou vous subissez une crise cardiaque.

Les personnes souffrant d'une coronaropathie sont 2 fois plus susceptibles de présenter un syndrome d'apnées obstructives du sommeil par rapport aux personnes sans coronaropathie3. Le SAOS peut aggraver la coronaropathie à cause des variations de la pression artérielle qui surviennent pendant les perturbations de la respiration4. La baisse de l’oxygène consécutive aux apnées du sommeil peuvent favoriser encore plus les vaisseaux sanguins4.

Troubles du rythme cardiaque

Les troubles du rythme cardiaque ou les battements de cœur irréguliers sont souvent signalés chez les personnes ayant un SAOS et ces problèmes s'aggravent avec le nombre d'apnées du sommeil. En fait, le risque d'un battement du cœur anormal est 18 fois plus élevé après chaque interruption de la respiration lorsque comparé à une respiration normale pendant le sommeil1. Les troubles du rythme cardiaque nocturne sont présents chez plus de 50 % des patients SAOS1.

Insuffisance cardiaque

L'insuffisance cardiaque est provoquée par d'autres pathologies qui endommagent le muscle cardiaque. Le SAOS peut affaiblir la capacité de pompage de votre cœur et aggraver une insuffisance cardiaque congestive1. Des études ont montré que le SAOS est présent chez 11 à 37 % des insuffisants cardiaques1 et qu'une forme de trouble respiratoire du sommeil est présent chez 76 % d'entre eux5.

Le SAOS et l'insuffisance cardiaque sont la cause d'hospitalisations fréquentes, et de mortalité plus élevés3.

AVC

L'AVC conduit à une perte d’une partie de la fonction cérébrale à cause d'une perturbation de l'alimentation sanguine dans le cerveau. Jusqu'à 63 % des personnes ayant subi un AVC souffrent également d'une forme d'apnée du sommeil, y compris le SAOS6. Des études ont montré que les patients ayant un SAOS et subi un AVC ont un risque accru de décès1.

Traitement

Le diagnostic et le traitement corrects de votre SAOS peuvent favoriser la baisse du risque de maladie cardiaque. Nos solutions personnalisées ResMed avec des options de traitement faciles à utiliser vous aident à mieux vivre, dormir et respirer.

Références

  • 01

    Somers VK, White DP, Amin R, et al. Sleep Apnea and Cardiovascular Disease: An American Heart Association/American College of Cardiology Foundation Scientific Statement From the American Heart Association Council for High Blood Pressure Research Professional Education Committee, Council on Clinical Cardiology, Stroke Council, and Council on Cardiovascular Nursing In Collaboration With the National Heart, Lung, and Blood Institute National Center on Sleep Disorders Research (National Institutes of Health).

  • 02

    Pedrosa, R.P., et al., Obstructive sleep apnea: the most common secondary cause of hypertension associated with resistant hypertension. Hypertension, 2011. 58(5): p. 811-7.

  • 03

    Sleep Disorders Research (National Institutes of Health). J Am Coll Cardiol. 2008;52(8):686-717.

  • 04

    Fernando De Torres-Alba, Daniele Gemma, Eduardo Armada-Romero, Juan Ramón Rey-Blas, Esteban López-de-Sá, and José Luis López-Sendon. Obstructive Sleep Apnea and Coronary Artery Disease: From Pathophysiology to Clinical Implication. Pulmonary Medicine (2013).

  • 05

    Oldenburg, O., et al., Sleep-disordered breathing in patients with symptomatic heart failure: a contemporary study of prevalence in and characteristics of 700 patients. Eur J Heart Fail, 2007. 9(3): p. 251-7.

  • 06

    Bassetti C, Aldrich MS. Sleep Apnoea in Acute Cerebrovascular Diseases: Final Report on 128 Patients. Sleep 1999;22(2):217-23.:

Informations supplémentaires sur les risques