Astuces pour une acceptation rapide de la VNI en milieu hospitalier

La réussite de la VNI dépend de plusieurs facteurs. Un des facteurs le plus important est l'acceptation du patient. Cet article contient des astuces pour encourager vos patients à s'habituer rapidement à la VNI.

Sélection de l'équipement

La sélection du bon équipement de VNI consiste à identifier le bon ventilateur pour le traitement, la bonne configuration du circuit respiratoire et un masque de VNI approprié.

Les masques de VNI à fuite intentionnelle (qui permettent l'extraction du CO2 expiré par l'intermédiaire des orifices de ventilation du masque) sont utilisés avec un appareil qui nécessite un circuit simple.

Les masques sans fuite intentionnelle sont utilisés avec des appareils possédant une valve expiratoire intégrée ou permettant aux patients d'expirer à travers un bloc expiratoire (utilisé avec un circuit double). Cliquez ici pour plus d'informations sur nos différents masques AcuCare.  

Conformément à la politique de votre hôpital, vous utilisez certainement des filtres ou un humidificateur.

Expliquez le traitement au patient

Veillez à ce que le patient comprenne ce que vous allez faire afin qu'il soit un participant actif et pour atténuer ses craintes et son angoisse.

Positionnez le patient

Mettez votre patient dans une position assise droite pour faciliter l'effort respiratoire, optimiser l'expansion des poumons et améliorer le confort.

Sélectionnez un masque

Vérifiez que la bonne taille de masque soit sélectionnée (astuce : avec les masques AcuCare ResMed, utilisez le gabarit sur le côté de l'emballage pour garantir une sélection rapide, facile et précise).

Configurez le ventilateur et commencez le traitement

Une fois que le ventilateur est configuré avec le bon circuit et le bon masque, il vous faudra peut-être exécuter la fonction Identification circuit. Vérifiez les directives du fabricant du ventilateur.

Commencez le traitement à des pressions basses. Tenez le masque (ou autorisez le patient à tenir le masque) sur le visage du patient jusqu'à ce que le traitement lui semble confortable. Attachez ensuite les sangles pour tenir le masque en place et augmentez lentement la pression jusqu'aux réglages désirés. Continuez d'accompagner et de rassurer le patient.

Titrez la livraison d'oxygène

Titrez le niveau d'oxygène et les pressions positives inspiratoires et expiratoires (IPAP/EPAP ou AI et PEP). L'objectif est d'obtenir un volume courant expiré adéquat, de contrôler la fréquence respiratoire, d'améliorer l'oxygénation, de réduire l'effort respiratoire et d'augmenter le confort du patient.

Contrôlez le patient

Contrôlez et ajustez la synchronisation de la respiration avec le ventilateur. Gérez les fuites au masque en ajustant les sangles.

Continuez de contrôler la fréquence respiratoire, les saturations en oxygène, le volume courant, la ventilation minute, l'effort respiratoire et les gaz du sang artériel conformément aux directives de votre hôpital.

Contrôlez le confort du patient en ajustant le masque et les réglages au gré des besoins et en continuant d'accompagner et de rassurer votre patient tout au long du traitement.

Assistance supplémentaire pour la formation et le traitement