Insuffisance respiratoire des patients pédiatriques

Les enfants courent le risque de souffrir de troubles respiratoires du sommeil (TRS) ou de détresse ou d'insuffisance respiratoire s'ils présentent :

  • une obstruction des voies aériennes supérieures (provoquée par l'hypertrophie des adénoïdes et des amygdales, un palais ogival, une laryngomalacie ou une micrognathie) ;1
  • une obstruction ou une restriction des voies aériennes inférieures (provoquée par une bronchectasie ou une scoliose) ; 1
  • une mauvaise tonicité musculaire (associée fréquemment à des pathologies congénitales y compris les atrophies et les dystrophies musculaires)  ;1
  • un mauvais fonctionnement du pont et de la moelle épinière (cerveau) et/ou du système nerveux central (provoqué par le syndrome d'hypoventilation alvéolaire centrale congénital ou une lésion de la moelle épinière).

Si de jeunes enfants contractent une maladie respiratoire infectieuse, ils courent également le risque d'épisodes aigus de détresse ou d'insuffisance respiratoire pour lesquels ils ont peut-être besoin d'une aide inspiratoire.

Les traitements en pédiatrie des TRS et de la détresse et de l'insuffisance respiratoire vont de la chirurgie à la ventilation non invasive (VNI) ou la ventilation invasive.

 

Références

  • 01

    Cheifetz IM. Invasive and noninvasive paediatric mechanical ventilation.Respir Care. 2003 Apr;48(4):442-58

Informations supplémentaires sur la ventilation chez les patients pédiatriques