Pourquoi traiter le SOH ?

S'il n'est pas traité, le SOH entraîne souvent une insuffisance cardiaque droite,1 une hypertension pulmonaire1 et une polyglobulie,2 qui contribuent à une morbidité substantielle et probablement à une mortalité précoce.1 Il est donc important de reconnaître le SOH chez vos patients et de les soigner.

Les signes du SOH incluent :

  • Les patients obèses qui continuent de se sentir somnolents pendant la journée et qui souffrent de maux de tête même après le traitement par pression positive continue (PPC) de leur SAOS. Ces patients peuvent même présenter un index d'apnée-hypopnée (IAH) faible.
  • Des niveaux d'oxygène constamment bas (moins de 90 %).
  • Des dyspnées au moment d'un effort étant donné que les patients ne souffrant que d'un SAOS ne développent pas de dyspnées pendant l'effort.

L'absence d'une autre explication pour l'hypoventilation est un critère important du diagnostic du SOH.

Références

  • 01

    Piper JP, Grunstein RR. Obesity hypoventilation syndrome. (2011) Am J Respir Crit Care Med 183:292-298

  • 02

    Parameswaran, K, Todd, DC, Soth, M . Altered respiratory physiology in obesity. Can Respir J. 2006 13(4): 203-210

Informations supplémentaires sur le SOH