Qu'est-ce que la BPCO ?

La BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) est un groupe de maladies pulmonaires évolutives, typiquement caractérisées par des bronchites chroniques et des emphysèmes, et causant une limitation irréversible du débit et l'inflammation des voies aériennes.1

Bien que la BPCO soit principalement la conséquences du tabagisme à long terme, d'autres causes importantes de la maladie sont l'exposition professionnelle à des agents dangereux et les facteurs génétiques tels que le déficit congénital en α1-antitrypsine.1

Un problème global

La BPCO représente non seulement un problème sanitaire majeur pour les gouvernements et les organismes de santé, mais est aussi une maladie majoritairement invalidante, entraînant une réduction de la qualité de vie dans les communautés à travers le monde. Son diagnostic est rarement établi avant l'apparition des symptômes chroniques et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime aujourd'hui à plus de 65 millions le nombre de personnes dans le monde souffrant de BPCO modérée à grave.2

Touchant les individus et leurs familles, la BPCO est souvent associée au tabagisme, mais 1 patient sur 5 diagnostiqués BPCO n'a jamais fumé.3,4

Parmi les patients hospitalisés pour des exacerbations aiguës, environ 20 % sont réadmis au bout de 30 jours,5 chaque hospitalisation étant un fardeau pour les patients et leurs familles.

Un problème économique

Troisième cause de mortalité dans le monde, on estime que la BPCO coûte la vie à plus de 3 millions de personnes globalement chaque année. Avec le vieillissement de la population, ce chiffre devrait augmenter de 30 % au cours de la prochaine décennie.2

L'augmentation du nombre de patients a un poids économique considérable. Chaque année, la maladie coûte déjà à notre système de santé :

  • €38,6 milliards en Europe1

  • $USD49,9 milliards aux États-Unis1

  • $AUD929 millions en Australie.6

En raison de cet impact majeur, les hôpitaux, les compagnies d'assurance, les prestataires de soins et les patients recherchent tous de meilleures solutions pour la prise en charge et la gestion à long terme de la BPCO.

En comprenant les problèmes causés par la BPCO et le potentiel des solutions intelligentes de ventilation non invasive ResMed, vous pouvez contribuer à une meilleure santé de vos patients et à la réduction des coûts de santé.

Vue d'ensemble de la BPCO

Signes, symptômes et diagnostic de la BPCO

La BPCO est une maladie évolutive et ses signes et symptômes dépendent du stade de la maladie. Les symptômes courants sont les suivants :

  • Toux persistante

  • Oppression thoracique et essoufflement

  • Production de crachats

  • Respiration sifflante

  • Dyspnée

Les symptômes de la BPCO reflètent ceux de ses 2 principaux facteurs :

1.     La bronchite chronique est une inflammation durable des voies aériennes, caractérisée par une production de crachats et une toux persistante.

2.     L'emphysème est la destruction des tissus pulmonaires dans les alvéoles, ce qui cause une insuffisance respiratoire.

Le diagnostic clinique de la BPCO est basé sur les antécédents médicaux du patient, un examen physique, une imagerie diagnostique et des tests de fonction pulmonaire.1

La méthode la plus objective d'évaluation de la limitation du débit est la spirométrie, qui inclut des mesures du VEMS1 (volume expiratoire maximal par seconde) et du rapport VEMS/CVF (volume expiratoire maximum/capacité vitale forcée) – les mesures les plus représentatives pour le diagnostic de la BPCO.1

Haut de page ^

Stades de la BPCO

La sévérité de la BPCO peut être estimée avec le critère GOLD (global initiative for chronic obstructive lung disease),1 qui est basé sur la fonction pulmonaire du patient.

D'autres critères de la BPCO, tels que l'index BODE (masse corporelle, obstruction, dyspnée et capacité d'effort) peuvent également être utilisés. L'index BODE combine plusieurs données du patient, à savoir l'IMC, la CVF, le VEMS1, la distance parcourue en 6 minutes et une échelle de dyspnée.7

Haut de page ^

Traitements de la BPCO et résultats

Les médecins soignant les patients BPCO à domicile disposent d'un panel d'options thérapeutiques. En font partie différents médicaments, la réadaptation pulmonaire et l'oxygénothérapie. L'association de la ventilation non invasive peut être envisagée pour améliorer la qualité de vie du patient et faciliter la gestion de la maladie.

Découvrez comment l'association de la ventilation non invasive au traitement BPCO peut aider vos patients.

Haut de page ^

Références

  • 01

    Global Initiative for Chronic Obstructive Lung Disease (GOLD). “Global Strategy for the Diagnosis, Management and Prevention of COPD, 2015.” (accessed November 9, 2015) http://www.goldcopd.org/uploads/users/files/GOLD_Report_2015_Sept2.pdf

  • 02

    World Health Organization. “Chronic respiratory diseases: Burden of COPD” (accessed November 9, 2015) http://www.who.int/gho/publications/world_health_statistics/en/

  • 03

    Lamprecht B et al. COPD in Never Smokers. Chest 2011;139(4):752–763.

  • 04

    Eisner MD et al. An official American Thoracic Society public policy statement: Novel risk factors and the global burden of chronic obstructive pulmonary disease. Am J Respir Crit Care Med. 2010;182(5):693-718

  • 05

    Jencks SF et al. Rehospitalizations among patients in the Medicare fee-for-service program. New Engl J Med. 2009;360(14):1418-28.

  • 06

    Australian Institute of Health and Welfare. “COPD — chronic obstructive pulmonary disease: About COPD” Aihw.gov.au. (accessed November 9, 2015) http://www.aihw.gov.au/copd/

  • 07

    Celli BR et al. The body-mass index, airflow obstruction, dyspnea, and exercise capacity index in chronic obstructive pulmonary disease. N Engl J Med. 2004;350:1005–12.