TRS et hypertension

Les personnes souffrant de troubles respiratoires du sommeil (TRS) présentent un risque accru de développer une hypertension, indépendamment de tous les facteurs de risque pertinents.1-5 Ce risque dépend de la gravité des TRS ; plus les TRS sont graves, plus le risque de développer une hypertension est élevé.

Au cours d'un sommeil sain, la pression artérielle diminue, mais les patients atteints de TRS ont tendance à présenter :

  • une élévation de la pression artérielle au cours du sommeil,
  • un stress cardiovasculaire prolongé, qui peut entraîner une augmentation de la pression artérielle également pendant la journée.

Les TRS touchent plus de 30 % des patients atteints d'hypertension,6 et environ 80 % des patients souffrant d'une hypertension réfractaire.7 Pour ce groupe de patients en particulier, le traitement par pression positive peut s'avérer particulièrement important.8

Références

  • 01

    Peppard PE et al. N Engl J Med. 2000

  • 02

    Lavie P et al. BMJ. 2000

  • 03

    Nieto FJ, Young TB et al. JAMA. 2000

  • 04

    Bixler EO, Vgontzas AN at al. Arch Intern Med. 2000

  • 05

    Marin JM et al. JAMA. 2012

  • 06

    Sjostrom C, Lindberg E et al. Thorax. 2002

  • 07

    Logan AG, Perlikowski SM et al. J Hypertens. 2001

  • 08

    Montesi et al. Journal of Clinical Sleep Medicine. 2012

Informations supplémentaires sur les maladies cardiovasculaires (MCV)