Syndrome d'apnée obstructive du sommeil

Le syndrome d'apnée obstructive du sommeil est le type le plus courant de trouble respiratoire du sommeil qui représente 84 % des diagnostics d'apnée du sommeil.1 L'Organisation mondiale de la santé estime que plus de 100 millions d'adultes souffrent du syndrome d'apnée obstructive du sommeil.

Quelle est la cause du syndrome d'apnée obstructive du sommeil ? 

Si vous souffrez d'un SAOS, vos voies aériennes supérieures se ferment temporairement pendant que vous dormez ce qui vous empêche de respirer. Ces périodes d'arrêt de votre respiration (appelées apnée) durent pendant au moins dix secondes et peuvent se manifester plusieurs centaines de fois par nuit. Les voies aériennes supérieures peuvent se bloquer pour les raisons suivantes :

  • les muscles de la bouche et de la gorge se détendent trop pendant le sommeil. ;
  • présence de tissus adipeux dans le cou rétrécissant les voies aériennes ;
  • inflammation des amygdales ou autre raison temporaire ;
  • la forme du nez, du cou ou de la mâchoire.

Le ronflement apparaît lorsque le voile du palais et d'autres tissus des voies aériennes supérieures se mettent à vibrer.  Même si le syndrome d'apnée obstructive du sommeil est souvent diagnostiqué sur la base de ronflements bruyants, ces ronflements ne sont pas systématiquement un signe de SAOS.

Qui peut être atteint du syndrome d'apnée obstructive du sommeil ? 

Tant les enfants que les adultes peuvent développer un syndrome d'apnée obstructive du sommeil.

Chez les enfants, les causes du SAOS sont souvent structurelles, par exemple, la forme de la mâchoire, les amygdales ou une surocclusion importante bloquent les voies aériennes rendant la respiration difficile pendant le sommeil. Les anomalies congénitales comme la trisomie 21 et même l'obésité enfantine peuvent également être des facteurs contributifs.

Même si n'importe qui peut développer un SAOS, certains facteurs représentent un risque accru, y compris :

  • l'obésité/le surpoids ;
  • la circonférence importante du cou ;
  • la taille des amygdales ;
  • le rétrécissement des voies aériennes ;
  • la congestion nasale chronique ;
  • le sexe masculin ;
  • l'âge ;
  • l'ethnicité ;
  • les antécédents familiaux ;
  • le tabagisme ;
  • la consommation d'alcool ;
  • les anomalies anatomiques ;
  • l'hypertension ;
  • une maladie cardiovasculaire ;
  • le diabète.

Demandez à votre médecin d'effectuer une étude du sommeil si vous vous sentez fatigué(e), si vous ronflez bruyamment et/ou si vous ne pouvez pas dormir correctement. Découvrez les options de traitement ResMed disponibles pour le SAOS afin de vous aider à respirer, dormir et changer votre vie.

Références

  • 01

    Morgenthaler TI, Kagramanov V, Hanak V, Decker PA. Complex sleep apnea syndrome: is it a unique clinical syndrome? Sleep 2006;29(9):1203–9

  • 02

    Bousquet J, Khaltaev N. Global surveillance, prevention and control of Chronic Respiratory Diseases. A comprehensive approach. Global Alliance against Chronic Respiratory Diseases. Organisation mondiale de la santé. 2007.

Autres articles